Dans le billet précédent, pénurie = une bonne occasion de monter les prix ?, il était déjà question de la corrélation entre le prix du baril, fluctuant au grès du marchés (et des spéculations).

Désormais, avec les changements de régimes en cascade au Maghreb et au proche orient s'accompagnent chaque fois d'une hausse du prix du baril.

Une nouvelle voix s'élève... celle du député UMP Jacques Le Guen, ce matin sur Europe 1, afin de demander au gouvernement "une enquête" sur la hausse des prix à la pompe.

Dans Les Echos :

  • "le prix de l'essence augmente de manière anormale depuis une semaine"
  • "les compagnies pétrolières ne sont pas en train de profiter de l'instabilité politique en Afrique du Nord pour imposer des hausses supplémentaires injustifiées du prix de l'essence ?"

Articles liés :

Pendant la crise libyenne, la hausse du prix du pétrole continue Prix-carburant : Le Guen veut une enquête Carburant : les prix à la pompe retrouvent leurs niveaux records de 2008