C'est un fait, le mouvement social en France impacte directement la consommation de carburant.

Étant donné les quantités inhabituelles de carburant consommées ce dernières semaines x2) et le branle-bas médiatique organisé, ne revenons pas sur la cause de la pénurie de carburant dans les stations. Ce qui est réel c'est bien que certaines stations ont été, sont ou seront à sec !

Observons plutôt l'impact de ces évènement sur les prix à la pompe... Ceux-ci sont anormalement hauts !

Aussi, des petites voix s'élèvent dans le paysage politique français (voir l'article du Figaro)... mais quels seront leurs effets réels ? Par le passé, nous avons pu constater l'impuissance du politique face à la logique du profit.

Cette hausse clairement non justifiée, sinon par un profit appétissant, appelé aussi effet d'aubaine, peut simplement s'analyser en comparant les prix de l'essence en station-service et le cours du baril en euro. Cette analyse, chacun peut la faire à partir du service internet carburantfuté.fr. Ce dernier affiche d'ailleurs vraiment la conclusion sur sa page d'accueil : "Octobre 2010 : Forte augmentation des prix du carburant à la pompe depuis le début du mouvement social."

Les tendances proposées par les sites carbu.fr et mieux encore sur zagaz.com démontrent également cette hausse non justifiée.

Voir l'article du Figaro, en date du 17/10/2010 : "La hausse des prix de l'essence agace" par Marine Rabreau